Piton de la Fournaise Afrique

La Réunion : le Piton de la Fournaise

Les choses sérieuses commencent ! On s’attaque au Piton de la Fournaise !

L’île de la Réunion est volcanique.  Il est possible de faire l’ascension de ses volcans, le Piton de la Fournaise et le Piton des Neiges. Le départ pour ce dernier, dont la randonnée nécessite 2 jours et une nuit dans le refuge de la caverne du four, peut se faire de Cilaos (souvenez vous notre rencontre avec le sentier GRR1 à la Roche Merveilleuse), du cirque de Salazie à Hell-Bourg ou de la plaine des Cafres. Le Piton des Neiges n’est plus en activité depuis plusieurs siècles mais il demeure le sommet le plus haut de l’île.

Mais le Piton qui nous intéresse ici est celui de la Fournaise ! Revenons y! C’est l’un des volcans les plus actifs du monde. Il est d’ailleurs actuellement encore en éruption. Ses multiples coulées de lave ont contribué à la topographie de la côte sud de l’île.

Comment accéder au Piton de la Fournaise ?

Contrairement à Rome, tous les chemins ne mènent pas au Piton de la Fournaise. Un conseil, ne faites pas comme nous, ne vous engagez pas sur les petites routes sinueuses qui traversent les villages. Surtout en pleine nuit. Prenez l’itinéraire le plus simple, même s’il est un peu plus long.

Itinéraire Piton de la Fournaise

Pour faire simple, nous n’avions pas de GPS et j’avais imprimé au préalable les itinéraires via Michelin. Sauf que .. forcément, l’itinéraire proposé va au plus court. Et je vous garantis qu’en pleine nuit (nous avions quitté notre appart vers 6h), il est impossible de se repérer en passant par les petites routes sinueuses en épingle. Après avoir demandé si nous étions bien en direction de la Fournaise à deux vieux Messieurs  un peu pompettes et encore dehors à 6h30 du matin,  leur réponse un poil désespérée « ah oui, mais bon pfiou, vaut mieux faire demi tour là et reprendre la route principale » nous a convaincu sur le champ de ne pas poursuivre !

Bref, nous avons perdu une bonne demi heure, je pense, mais nous sommes finalement arrivés sur la route du Volcan (route forestière n°5) ! Au début, la route sinueuse est boisée, la végétation est luxuriante. Puis, à l’approche du volcan, le panorama change totalement et laisse place au paysage lunaire de la plaine des remparts. Et ce n’est pas juste un peu lunaire. C’est un véritable No Man’s Land. Je n’ai jamais vu rien de tel. On dit que les paysages de la Death Valley en Californie sont lunaires. En ayant vu ceux de la Plaine des Remparts, je me dis qu’il n’y a aucune comparaison possible.

La route pour accéder au parking du Pas de Bellecombe a subi de nombreux dommages à la suite de multiples éruptions. D’énormes nids de poule jonchent la piste sur plusieurs centaines de mètres. Souvenez-vous, la 206 60 ch… Bref, ça secoue pas mal, mais on a réussi. Il faut surtout prendre son temps et ne pas paniquer !

Vous arrivez finalement au parking du Pas de Bellecombe. Sur ce dernier, vous trouverez un refuge avec buvette et toilettes sèches. Bien sûr, il était fermé à l’heure où nous sommes arrivés, après 1h30 /2h de route.  Prenez vos précautions, il n’est pas facile de se soulager en toute discrétion dans le coin (paysage lunaire oblige !).

Parking et refuge Pas de Bellecombe
Google Street

Pour ceux qui ne souhaiteraient pas randonner, le belvédère offre un magnifique point de vue sur le volcan. Il est également possible de pousser sur quelques centaines de mètres et commencer la descente dans l’Enclos. Vous pourrez ainsi admirer sans trop d’efforts le Formica Leo, un « petit » cratère dans le cratère #inception

La randonnée du Piton de la Fournaise

Le but de la randonnée est d’accéder au cratère Dolomieu qui culmine à 2631 m. Il est préférable de commencer votre marche très tôt afin d’arriver au sommet avant 10h pour minimiser les risques de la couverture nuageuse dans le cratère. Je vous expliquais dans un autre article que les sommets se couvraient en cours de journée. Le Piton de la Fournaise ne fait pas exception.

Dénivelé : +600 m, distance : 11,5 km, à peu près 5/6h de marches. Vous êtes prévenus !

Le début de la marche se fait depuis le parking sur un chemin rocailleux. Ce chemin mène en haut de l’Enclos Fouquet.

Sentier Piton de la Fournaise

Un escalier a été sculpté dans la pierre. A la descente, il fait frais, on est en forme, ça se fait bien. C’est plus compliqué pour la remontée du sentier du rempart de Bellecombe. En effet, c’est une petite épreuve : n’en sous estimez pas la difficulté, surtout qu’elle se fait en fin de parcours.

Au pied du rempart, vous pourrez vous rendre vers le Formica Leo ou poursuivre en suivant le balisage blanc au sol en direction du cratère Dolomieu. En cours de route, vous croiserez la Chapelle de Rosemont, formation rocheuse qui se trouve à mi distance entre Dolomieu et Bellecombe.

Chapelle de Rosemont

Vous n’aurez jamais votre destination en vue parce qu’il vous faudra monter et contourner le cratère. L’avantage de la roche volcanique, c’est qu’elle accroche bien sous la chaussure : pas de risque de glissade sur une pierre lisse ou sur des petits cailloux. Les derniers mètres pour atteindre le sommet sont un peu abruptes. Mais quelle excitation de savoir que derrière cette dernière portion, on se retrouvera nez à nez avec l’énorme cratère.

Une fois le sommet atteint, vous vous retrouverez au dessus des nuages. De notre côté nous avons eu de la chance, le cratère n’était pas encore envahi. Nous avons pu observer la croûte de magma fumant à certains endroits : c’est assez extraordinaire !

Nous nous sommes installés pour une Petite Pause Saucisson avant d’attaquer la descente.

Au retour, nous prendrons vraiment conscience de la taille du rempart qu’il faudra remonter. C’est la version verdoyante du Mur du nord de GoT !

A l’arrivée, nous nous apercevons qu’il y a foule au début du sentier, sur le belvédère. De nombreux visiteurs n’ayant pas randonné applaudissent les marcheurs éprouvés par leur effort autant que par la température qui atteint des niveaux caniculaires. Ce bon esprit fera office de second, ou troisième voire quatrième souffle, bien nécessaire pour gravir les derniers mètres !

Attention : Ne vous éloignez pas du sentier balisé. N’oubliez pas, le volcan est actif. Vous n’aimeriez pas que le sol s’effondre sous vos pieds à cause d’un tunnel de lave 🙁

Avant d’envisager cette randonnée, n’oubliez pas de vous renseigner sur les potentielles fermetures dues aux éruptions en cour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *