Cascade Grand Galet Afrique

Kiki à La Réunion : le sud sauvage

Nous continuons notre exploration du sud de l’île après une 1ère approche avec l’Etang Salé et Cilaos.

La côte sud est appelée, la côte sauvage. Elle a été façonnée par les multiples éruption du Piton de la Fournaise. Il y a énormément de visites à faire dans ce secteur de la Réunion. Nous nous sommes « contentés » de 3 sites.

 

Sud sauvage : le Souffleur d’Arbonne

Le long de la N12, marquez l’arrêt au Souffleur d’Arbonne. Cette particularité géologique se trouve entre les Barils et Saint Philippe, juste avant la route menant au jardin des parfums et des épices. Ici, la roche volcanique a été creusée par l’Océan Indien créant un énorme trou dans lequel les vagues s’engouffrent et explosent ! Effet Garanti. En plus, le panorama sur la côte est démentiel !

La côte est vraiment sauvage, non aménagée, pour notre plus grand plaisir.

On remarque en marchant dessus qu’il s’agit de lave figée. Les vagues s’écrasent sur la roche avec grand fracas. On les défie mais ce sont toujours elles qui gagnent !

Comme au Gouffre de l’Etang Salé, la faune locale est constituée de petits crabes. Ils pullulent sur ce site.

Sud sauvage : cascade Grand Galet

Un autre incontournable de l’île de la Réunion. Cette cascade est célèbre et très photogénique. Pour vous y rendre, vous prendrez les routes étroites et sinueuses de la Passerelle et de Grand Galet qui longent la rivière Langevin. Quand je dis sinueuses, je n’exagère pas. Encore de grosses émotions (et des sueurs froides) dans notre petite voiture.

Les berges de la rivière Langevin sont très prisées par les familles réunionnaises qui se retrouvent là pour pique niquer le Week End. Il y avait donc beaucoup de monde ce jour là.

La cascade est en bord de route. Ne soyez pas surpris, il ne faut pas traverser la jungle pour la découvrir. Peut être que ça enlève un poil au charme du site. Et à noter, vous ne pourrez pas vous y baigner.

Cascade Grand Galet

 

Le sud sauvage : plage Grand Anse

Un autre site à découvrir absolument : Grand Anse.

Compliqué d’accéder en voiture au site le week-end ! Nous avons donc garé la voiture sur le bas côté (comme beaucoup d’autres véhicules) assez haut sur la route de Grand Anse et avons fini à pieds.

Comme sur les berges de la rivière Langevin, les familles réunionnaises se retrouvent ici pour pique niquer. L’organisation est remarquable !

De même que sur la plage de l’Etang Salé, une zone de baignade est aménagée pour la sécurité des baigneurs. Cela réduit considérablement l’espace de barbotage. Mais quand on constate la taille des vagues (et je ne mentionne même pas les risques d’attaque de requin), on se plie de bonnes grâces aux règles. C’est peut être ce qui fait la beauté de ces plages : elles sont paradisiaques mais peuvent devenir un véritable enfer. Elles n’en sont que plus attrayantes.

Grand Anse

Grand Anse

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *