Café Viennois Café Mozart Autriche

Cafés Viennois 2nd Round !

Cafés Viennois et autres lieux de régalade 😀 Nous reprenons où nous nous étions arrêtés ?!

Quelle joie de faire découvrir au petit homme les délices des cafés Viennois ! Mais comme tous les enfants, une fois qu’il eut goûté à une pâtisserie qui lui plût, il a été impossible de lui faire tester quoi que ce soit d’autre ! Mais ça tombe bien, il est devenu accroc à la plus culte des pâtisseries viennoises, la Sachertorte !

Alors, il en a mangé de la tarte Sacher, à toute heure de la journée, au petit déjeuner, au déjeuner et au goûter et dans quatre cafés différents !

Nous avons été plus aventuriers et nous avons, pour notre part, pris plaisir à goûter à différentes spécialités.

Les particularités des Cafés Viennois sont nombreuses : la tenue des serveurs, le service du café sur le petit plateau accompagné systématiquement du verre d’eau, le jus de pomme accompagné d’une carafe d’eau pétillante pour faire un jus de pomme à bulles, les journaux à disposition des clients et bien sur les banquettes, les lustres etc. Tout ceci contribue à l’atmosphère singulière des Cafés de la ville de Vienne.

Retour au Café Central

Impossible de venir à Vienne sans retourner au Café Central. Et nous l’avons fait dès notre jour d’arrivée.

Cette institution Viennoise se trouve dans le bâtiment de l’ancienne  Bourse de Vienne au Palais Ferstel. Nous retombons sous le charme de ce café, son architecture, son ambiance et ses pâtisseries maison !

Café Viennois Café Central

Lorsque vous pénétrez dans le Café Central, vous êtes accueilli par une statue du poète Peter Altenberg, squatteur fidèle client du café et la vitrine de pâtisseries.

Nous avons fait honneur à la tradition en commandant cafés et pâtisseries. Vince a choisi le Kaiserschmarrn, sorte de pancake géant en morceau accompagné d’une sauce aux airelles. Pour ma part, j’ai craqué pour le petit rentier (renne) du père Noël qui renfermait dans sa coque de chocolat craquante, une mousse au chocolat et une compote de pommes à la cannelle.

Petit homme quant à lui, se contentera d’un jus de pommes.

Le Café Museum

Là encore, il s’agit d’une institution viennoise. Les plus grands artistes et intellectuels de la belle époque venaient dans ce café.

Il se trouvait juste à coté de notre hôtel, c’est pourquoi, nous y sommes allés 2 fois : une fois pour le dîner et une fois pour le petit déjeuner. Parce que oui ! On ne rentre pas dans un café Viennois juste pour le café et les douceurs. On peut aussi y manger des spécialités culinaires notamment la célèbre wiener schnitzel !

Café Viennois Café Museum

Pour le frühstück, petit homme prendra une Sachertorte de Landtmann et un jus de pommes. Nous serons un peu plus gourmands et prendrons chacun un oeuf Bénédicte sur English muffin (avec avocat pour moi) et une part de Mozarttorte que nous partagerons. J’ai bien évidemment craqué pour le café latte et sa mousse de lait très dense.

Pour notre dîner : bière Ottakringer et wiener schnitzel accompagnée de la fameuse salade de pommes de terre ! Notez la touche qui fait toute la différence : le citron est enfermé dans un sachet de façon à ce que ses pépins ne tombent pas sur la schnitzel !

 

Le Café Mozart

Avant de visiter l’Albertina, nous souhaitions prendre notre frühstück au Café Sacher. Nous y avons été très mal reçus et installés. Nous avons donc préféré partir. Nous avons bien fait puisque nous avons fini par entrer au Café Mozart. Certes, il est moins « Sisi l’impératrice » mais il reste très charmant avec ses banquettes en velours rouge et ses lustres. Et c’est le plus ancien des cafés Viennois. De plus, il est également plus authentique et fréquenté par touristes ET Viennois. Bien installés face à l’Albertina, nous avons pu prendre un petit déjeuner savoureux dans une atmosphère décontractée chic.

Vince craquera pour le café Mozart à la liqueur de chocolat, tandis que j’opterais pour une boisson « zen », un Matcha Latte.

Au menu, Apfelstrudel, Kaiserschmarrn et Sachertorte !

 

Le Café Hofburg

Comme son nom l’indique, ce café se trouve à Hofburg, résidence des Empereurs d’Autriche. J’adore ce café, j’aime l’endroit où il est situé et j’aime l’ambiance qui y règne.

Nous avons déjeuner au café Horburg la veille de notre départ et c’était pour moi, la dernière occasion de manger un Maroni Blüte, sorte de Mon-Blanc mais monté sans meringue.

Il faut dire qu’ils savent comment mettre en valeur des nuggets et des frites !

Et le moment le plus attendu ! Le dessert !

 

Le Café Landtmann

Vous avez remarqué que les vitrines de quasiment tous les cafés cités ci-dessus se ressemblaient beaucoup ? C’est tout simplement parce que la plupart des cafés Viennois se fournissent chez Landtmann pour les pâtisseries. C’est bien indiqué sur les menus. Donc, que vous alliez à Café Hofburg, Café Museum ou Café Mozart, vous aurez le même choix en pâtisseries. Ce ne sera donc pas cela qui sera décisionnaire dans votre désir de goûter dans tel ou tel endroit.

Le Landtmann possède plusieurs salles typiques café Viennois (banquettes velours, lustres) mais dispose également de jolies vérandas modernes, qui contrastent avec l’ancien bâtiment, donnant sur le Burgtheater et sur le Rathaus. Nous avons choisi de nous installer face au Burgtheater. Il faut savoir que le placement est libre au Café Landtmann.

Nous sommes allés au Café Landtmann pour prendre un bon frühstück, presque un brunch, il état 11h30. Les cafés Viennois proposent également des formules petit déjeuner très appétissante à condition de s’y retrouver dans les noms !

Petit homme n’a, quant à lui, pas dérogé à sa règle d’au moins une Sachertorte par jour ! (la tristesse est palpable lorsqu’il n’y a plus de Sachertorte)

En qualité de future pâtissière, j’aurais adoré pouvoir visiter le laboratoire des pâtisseries Landtmann pour voir comment sont confectionnées ces douceurs à plutôt grande échelle.

 

Cafés  Naturhistorisches Museum et Kunshistorishes Museum

A Vienne, dans tous les musées, vous pourrez faire une pause dans un café. Certains sont plus grandioses que d’autres. Ceux des NHM et KHM sont de ceux là et méritent bien quelques photos dans cet article.

J’avoue qu’après un verre de vin, il est difficile de poursuivre la visite du NHM.

 

J’ai retenu la leçon pour le KHM !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *