Toketee Falls Oregon Amérique du Nord

Jour 7 : en route pour l’Oregon Central

Ce matin, ce n’est pas sous la brume que je me réveille mais sous un crachin digne de la Bretagne. Ben au moins la vue sera dégagée ! Quoi que, en Oregon Central, nous ne devrions plus avoir de problème de brouillard.

Et me voilà en route pour la laverie à côté du motel dès 7h du matin. Et moi qui pensais être tranquille et seule à cette heure matinale, je m’étais bercée d’illusions ! Alors, il n’est pas méchant le monsieur, mais il lui manque des dents, son t-shirt est trop court laissant apparaitre son ventre rebondi et je ne comprends rien à sa prononciation. Je m’excuse poliment en disant que je ne parle pas bien anglais pour couper court à la conversation.

Je lance ma lessive et retourne dans la chambre afin de ranger les affaires en vue de notre départ. Je laisse encore Vincent dormir un petit peu. Pas besoin d’être à deux pour gérer une lessive.

Lavage, séchage .. voilà qui est fait. Ca fait du bien d’avoir de nouveau une valise propre ! Entre temps Vincent s’est réveillé et nous sommes prêt à reprendre la route. Nous n’oublierons pas nos provisions. Avec ça, nous pouvons partir sereins.

Avant de quitter Bandon Beach, nous souhaitons tout de même voir la plage. Je l’avais vu en photographie et c’est elle qui m’avait donné envie de faire étape dans cette petite ville de l’Oregon Coast. Et ce ne sont pas 3 petites gouttes qui nous empêcherons de profiter.

Bandon Beach

Nous reprenons le chemin de la veille et nous garons non loin du Broken Anchor dans le Old Town Bandon ; nous nous garons dans un parking non loin des quais du petit port.

Old Town Bandon

Il est encore tôt et les rues sont désertes à l’exception de quelques pêcheurs professionnels et amateurs. C’est d’ailleurs étonnant de voir autant de « particuliers » équipés de panier à crabes. Ca doit quand même être sympa de manger un crabe qu’on a soi-même pêché !

Nous déambulons sur les quais pendant un petit moment. De là, nous avons une vue sur le phare de la Coquille River.

Bandon Beach Harbor

Bandon Beach Harbor

Nous décidons de prendre un café et devant les pâtisseries du Bandon Deli nous craquons. Je resterai sur un Cinnamon Roll made in America alors que Vincent tentera le chou à la crème au glaçage chocolat pas vraiment raffiné. Je salue les efforts de boulangerie pâtisserie qui essaie, malgré la complexité de l’exercice, de produire des gâteaux Français.

Le café (5 types différents disponibles) est en self-service. J’aime ce concept. Je regrette juste que le « french coffee » soit aromatisé vanille.

Après cet interlude gastronomique, nous filons direction la plage. Il y a quelques promeneurs matinaux, comme nous ; des pêcheurs à la ligne, des maîtres en balade avec leur chien. La plage est telle que je l’avais vue en photo et dans la lignée de toutes les plages que nos pieds nus ont foulés depuis Ecola State Park : sauvage, immense, venteuse et parsemée de rocs. Au loin, nous apercevons encore le phare de la Coquille River. La bonne nouvelle c’est qu’il ne pleut plus même si l’air est très humide.

Bandon Beach

Bandon Beach

 

Les plages portent toutes un numéro. Je crois que Indian Beach portait le n°2. Celle de Bandon porte le 150. Ca vous donne une idée de nombre de plage sur cette côte.

Nous en profitons, c’est notre dernière plage du roadtrip. Nous partons aujourd’hui pour Crater Lake.

Itinéraire jour 7

C’est une longue route qui nous attend pour entamer notre parcours en Central Oregon. Mais j’ai trouvé quelques sites qui nous permettrons de faire des arrêts très plaisants.

Pour le moment, la route entre Bandon Beach et Myrtle, bien que magnifique est très sinueuse et ne nous permet pas de rouler à une moyenne supérieure à 30 mph. J’avoue que je trouve un peu le temps long. Et comme par hasard, c’est le jour où j’ai décidé de me mettre derrière le volant volant !

Rapidement, nous constatons un changement radical de la météo. Maintenant, il fait grand soleil et les températures grimpent au fur et à mesure que nous avançons dans la matinée.

Cette étape est longue mais la route sur L’Umpqua Road et ensuite dans l’Umpqua Forest est magnifique. Un vrai plaisir d’y rouler. Il faut juste faire attention aux écureuils qui sont très nombreux et légèrement kamikaze.

Swiftwater Recreation Area

Itinéraire swiftwater

Notre premier arrêt, est un arrêt technique que nous ne regretterons pas, une nouvelle fois. Passage aux toilettes (très propres) de Swiftwater Recreation Area et arrêt photos de long du réservoir. Endroit paisible pour pêcher, pique-niquer, se relaxer.

Swiftwater Oregon

Swiftwater Oregon

Des agents sont en cours d’entretien. L’une ramasse les feuilles mortes et les déchets portés par le vent tandis que l’autre repeint le panneau du site. C’est à ce moment que Vincent et moi réalisons les moyens mis en œuvre pour l’entretien de tous ces parcs aux USA.

Swiftwater Oregon

Fall Creek Falls

Notre deuxième arrêt sera pour Fall Creek Falls. Une cascade que j’avais repérée sur Google Map en préparant la route de cette étape.

Itinéarire Fall Creek Falls

Nous arrivons sur un petit parking équipée d’une table de pique-nique sur laquelle une famille déjeune. De notre côté, nous prévoyons de manger les bagels préparés le matin devant la cascade.

Il faut parcourir 0.9 mile dans la forêt Umpqua pour y accéder. Le trail n’est pas très long et son dénivelé n’est pas trop fatigant. La forêt est vraiment belle et c’est un plaisir de se dégourdir les jambes dans un tel endroit. L’avantage de randonner en forêt est que, malgré la chaleur qui ne fait que progresser, nous marchons dans une relative fraîcheur, sous les arbres.

Fall Creek Falls

Fall Creek Falls est une petite cascade hyper jolie. C’est un vrai bonheur de se poser sur un tronc d’arbre mort en face et de pique-niquer.

Fall Creek Falls

Fall Creek Falls Trail

La forêt que nous traversons, l’Umpqua Forest, est toujours autant inspirante. Nous longeons la North Umpqua River qui se trouve tantôt sur notre gauche, tantôt sur notre droite. Je demande fréquemment à Vincent de s’arrêter (il a repris le volant après Fall Creek) dès que mon œil de photographe amateur repère un lieu intéressant. Ce pont, par exemple ; le Mott Bridge.

Toketee Falls

Itinéraire Toketee Falls

Notre troisième arrêt aura pour objet Toketee Falls. Celle-ci est plus connue. Le parking est plus grand et plus rempli que celui de Fall Creek Falls.

Des affiches sont placardées tout le long du trail qui mènent au point de vue sur la cascade. Quelques mois plus tôt, un jeune homme imprudent a enjambé une balustrade et a fait une chute mortelle dans la rivière. A l’heure où nous avons fait le trail, son corps n’avait toujours pas été retrouvé.

Le chemin menant à Toketee Falls est bien aménagé. De vrais escaliers y ont été installés pour faciliter l’accès sur ces 0.4 mile qui y mènent. Mais du coup, ces aménagements rendent la randonnée un peu moins nature et authentique. Elle reste tout de même bien agréable.

Toketee Falls Trail

Toketee Falls Trail

Toketee Falls Trail

La cascade quant à elle, est sublime ! Nous contemplons ses deux niveaux depuis une plateforme en hauteur. Elle donne la sensation de s’être frayée un chemin dans une falaise.

Nous sommes mi-août, elle est certainement à son niveau le plus faible de débit. J’imagine ce que cela peut donner au printemps.

Toketee Falls Oregon

Après une multitude de photos, nous reprenons le chemin inverse pour rejoindre le parking.

Je passerai sur le fait d’avoir croisé un type qui s’allume une cigarette en pleine forêt, avec le risque d’incendie en alerte rouge … Allez, on respire, on ne s’énerve pas …

Un gros pipeline sur le parking attire notre attention. Ca fuit de partout, cela en est drôle. Les fuites sont peut-être volontaires et permettent d‘alléger la pression. Mais qu’est-ce que c’est ?

Nous nous mettons à divaguer et nous essayons aux théories complotistes. C’est surement un élément du Toketee Project mené par une agence secrète Américaine. Faut vraiment qu’on arrête de regarder X-Files ! Cela restera un running gag durant tout le reste du roadtrip. Un bâtiment étrange, une situation ou un individu suspect : encore un coup du Toketee Project !

En vrai, l’explication la plus plausible, et nous n’avons pas creusé le sujet, c’est que l’eau du barrage situé un peu plus loin est transporté via ce gros tuyau pour alimenter un réservoir quelconque. Mais nous préférons la théorie du Toketee Project.

Diamond Lake

Nous reprenons la route et en arrivant aux alentours de Diamond Lake, nous rencontrons un nouveau phénomène non pas météorologique mais directement lié à la sécheresse qui sévit depuis des mois en Californie et dans l’Oregon Central. Et oui, après le brouillard, c’est la fumée des incendies qui obstrue la vue. Plus nous approchons de Crater Lake et plus le phénomène est visible.

Nous abandonnons rapidement notre envie de faire le tour de Diamond Lake, constatant que l’intérêt du site est limité si vous ne souhaitez pas séjourner au camping. Nous décidons toutefois de nous rendre à Diamond Lake Overlook.

Itinéraire Diamond Lake

Nous prenons la mesure de la faible visibilité. De l’overlook, et bien on look pas grand-chose aujourd’hui ! On discerne à peine l’eau du lac et absolument pas sa rive opposée. Nous pouvons observer le Mt Thielsen au loin comme un mirage.

Diamond Lake Oregon Central

Ca promet pour Crater Lake le lendemain.

Nous sommes seuls sur le parking de Diamond Lake Overlook. Enfin, les seuls, humains.

Nous sommes rapidement rejoints par une armée d’écureuils. Oui une armée, prête à en découdre pour obtenir un peu de nourriture que les humains seraient prêts à leur donner. Pas de bol les gars. On ne nourrit pas les animaux sauvages.

Nous assistons quand même à un véritable spectacle. Ils ne sont pas farouches. Ils s’approchent de nous assez facilement et fuient tout aussi rapidement lorsque nous esquissons un geste dans leur direction. L’un d’entre eux est particulièrement téméraire et je ne suis pas surprise de constater une grosse cicatrice sur son museau.

Diamond Lake Oregon Central

Diamond Lake Oregon Central

Chemult : bienvenue en Oregon Central !

Cette fois ci lorsque nous reprenons la route c’est pour nous rendre directement à Chemult où se trouve notre motel pour 2 nuits.

Itinéraire Chemult

Si la route dans l’Umpqua Forest était fort agréable, c’est une toute autre affaire en ce qui concerne la route entre Diamond Lake et Chemult. Deux lignes droites perpendiculaires. Quand je dis « droite », c’est réellement droite. Cette route est ennuyeuse au possible et semble interminable. Il y en a pour 30 minutes mais elles me paraissent 1 heure !

Nous nous retrouvons projeté dans l’Amérique profonde. Lors de notre précédent roadtrip, nous n’avions pas eu cette impression, bien que nous ayons traversé un certain nombre d’endroits désertiques. Là, le terme « désolation » n’est pas incongru.

US97

Chemult donne l’impression d’avoir poussé ici uniquement pour fournir une étape aux visiteurs du National Park : un motel, une station-service, un mini market minimaliste, un dinner et un Subway. Le tout, aligné le long de l’US 97. Et ça sera notre sensation tout le long de notre parcours en Oregon Central.

Je ne m’étais pas imaginé que le Eagle Crater Lake Inn était si proche d’une route sur laquelle les semi-remorques allaient et venaient jour et nuit. Petite appréhension sur l’insonorisation des lieux. J’avais pourtant eu de bons retours sur ce motel. Notre checkin a été légèrement perturbé par une autre cliente qui insistait lourdement sur le fait que son mari ne serait pas content que la TV ne fonctionne pas. La façon dont elle l’a énoncé nous a mise mal à l’aise. L’amabilité de la personne à l’accueil s’en est également ressentie.

Pour finir notre chambre était assez correcte pour le prix et le faible choix d’hébergement dans la région de Crater Lake. La circulation sur la route n’aura pas été un problème.

Eagle Crater Lake Inn Chemult

Nous avions prévu des provisions pour nous restaurer durant ce séjour à Crater Lake, justement parce que nous avions repéré avant de partir que l’offre de restauration était limitée.

Finalement, nous décidons de tenter le dinner, à quelques pas du motel. Il semblerait qu’il vaille le coup. Pas pour sa nourriture, mais pour l’ambiance qui y règne.

En route, à pieds pour le Loree’s Chalet.

Loree's Chalet Chemult

D’un côté une ambiance classique et rustique où sont attablés ce qui semblent être des gens du coin. A l’opposé, une ambiance un peu plus spéciale avec néon bleu, machine à sous, billard et bar. C’est là que nous décidons de nous installer.

La serveuse est très sympathique, mais la carte ne vend pas du rêve.

Ca finit une nouvelle fois en burger. Et ces derniers ne font pas dans le raffinement. Mais ils font le job et assouvissent notre faim de loup ! J’ai même tenté la tarte au citron meringuée en dessert. Je n’aurais pas dû.

Niveau ambiance, c’est vraiment spécial. Des fire workers (et non pas fire fighters) assis à côté de nous rotent bruyamment. La femme derrière Vincent joue aux machines à sous entre 2 bouchées. Et les autres clients sont scotchés, les yeux rivés devant la tv qui diffuse des infos Fox News. Welcome in Central Oregon. C’était une sacrée immersion en Amérique profonde.

Nous nous couchons en nous demandant si la fumée se sera un peu dissipée demain à Crater Lake. Wait and see comme on dit !

1 COMMENT
  • joelle risac (joelle21)
    Répondre

    Chouettes les cascades surtout Toketee Falls… Ah l’Amérique profonde moi j’adore … Pour les incendies nous en avions eu tout près de Sisters qui nous ont valu 200 km de détour ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *