Bridge of the Gods Amérique du Nord

Jour 14 : Bridge of the Gods

Les 565m du Bridge of the Gods relient les deux états en enjambant élégamment la Columbia River à l’est de Portland.

Depuis les incendies de l’été 2017, une large portion de la Columbia River Gorges côté Oregon est fermée au public. Les feux de l’année 2018, près de the Dalles, ont étendu encore  plus la zone inaccessible.

Dans l’impossibilité des profiter des petites merveilles d’Eagle Creeck et d’Oneonta, pour ne citer qu’elles, nous avons décidé que ce 14ème jour de road trip en Oregon serait dédié au Washington où les gorges de la Columbia ont été épargnées jusqu’à présent !

Notre planification du jour se résume à Beacon Rock en passant par le Bridge of the Gods. Pour le reste, nous nous laisserons guider par nos envies.

Viento State Park

Après un petit déjeuner de champions (avec vue brumeuse), nous nous mettons en route.

Hood River

En chemin, nous faisons notre premier arrêt à Viento State Park.

Viento SP Itinéarire

Hormis le camping, le site ne présente pas un intérêt majeur.

Sauf que dans ce parc, l’accès à la Columbia River est direct. Ce qui offre une vue assez singulière du fleuve. Ce matin-là, un vent ébouriffant soufflait sur la petite plage de galets et le temps couverts n’offrait pas une vue très dégagée.

Viento State Park

Viento State Park

Lorsque les conditions climatiques sont favorables, le site est un excellent spot pour les photographes entre la vue sur la Columbia et la voie ferrée.

Viento State Park

Cascade Locks 

Marine Park – Thunder Island

Nous reprenons la route et longeons la Columbia River jusqu’à Cascade Locks où nous faisons un deuxième arrêt.

Thunder Island Itinéraire

Depuis la petite marina, nous avons une belle vue sur le Bridge of the Gods.

Thunder Island - Cascade Locks

Thunder Island - Cascade Locks

Nous prenons le temps de nous balader sur Thunder Island où des nombreuses oies de Bernache venues du Canada ont élu domicile.

Thunder Island - Cascade Locks
Oies de Bernache

Thunder Island - Cascade Locks

C’est aussi un site pour célébrer les mariages. Il faut avouer que la vue sur le Washington, de l’autre côté de la Columbia River, offre un cadre particulièrement magnifique pour une telle cérémonie.

En cette heure matinale, le musée, la brasserie, tout est fermé. Nous nous contentons d’une simple promenade.

C’est ainsi que nous tombons sur une sculpture représentant une indienne.

Marine Park - Cascade Locks

Nous découvrons qu’il s’agit d’une représentation de Sacagawea, une indienne de la tribu des Shoshone, qui épousa, à l’âge de 12 ans, Toussaint Charbonneau, l’un des participants de l’expédition de Lewis & Clark.

Elle jouera le rôle de guide et d’interprète. Elle donnera naissance à Jean Baptiste Charbonneau à l’âge de 16 ans.

Marine Park - Cascade Locks
Sacagawea

L’histoire est romanesque et un peu glauque, en ce qui concerne la rencontre des 2 tourtereaux. Elle joua toutefois un rôle majeur dans l’expédition de Lewis & Clark.

Bridge of the Gods

Ce pont constitue une frontière entre les états de l’Oregon et du Washington. Il est également un passage obligé pour les randonneurs s’attaquant à la Pacific Crest Trail, cette randonnée de plus de 4 000 km de la frontière Mexicaine à la frontière Canadienne. C’est la raison pour laquelle nous avons croisé de nombreux randonneurs très chargés à Cascade Locks.

Cette randonnée est la toile de fond du film « wild » avec Reese Witherspoon, inspiré du livre autobiographique de Sheryl Strayed. Son périple prend fin sur le Bridge of the Gods.

Le pont tient son nom d’un glissement de terrain survenu sur la Columbia River, créant un barrage naturel à hauteur de Bonneville. Ce sont les Indiens qui avaient surnommé ce pont naturel « Bridge of the Gods ». Nous avions pu en voir les explications lors de notre arrêt sur Thunder Island.

A ma demande, Vincent se gare dans un premier temps aux pieds de cette énorme structure. J’avais envie de voir le pont du dessous.

Bridge of the Gods

Bridge of the Gods

Bridge of the Gods

Déjà ici, la vue sur le fleuve est magnifique.

Bridge of the Gods

Prendre quelques minutes pour s’arrêter sous le pont permet également de contempler la fresque, représentant des Amérindiens et le Bridge of the Gods naturel, peinte sur l’un des piliers.

Bridge of the Gods

Bridge of the Gods

Evidemment, je n’avais pas envie de me contenter d’une traversée en voiture du pont. J’avais envie de fouler la charpente métallique avec mes petits pieds.

J’avais beaucoup aimé le film sur la vie de Sheryl Strayed. Son histoire douloureuse qui débouche sur une grande aventure du dépassement de soit même m’a beaucoup ému. Ca me rappelle grandement la Wilderness Therapy  dont nous avions pris connaissance la veille au OHS Museum à Salem.

Nous nous garons au parking situé sur la droite juste avant l’accès au pont et marchons les quelques pas menant à la guérite de péage.

Bridge of the Gods

La traversée du pont à pieds est gratuite mais il vous en coûtera 2 dollars par véhicule. Une dame très aimable nous donne les consignes de sécurité pour faire la traversée à pieds. Sur le Bridge of the Gods, pas de trottoir. Il convient de bien serrer sa gauche et à charge pour les véhicules de respecter la vitesse limitée à 15 MpH et d’effectuer un écart suffisant pour assurer la sécurité des piétons au moment où ils se croisent.

Nous nous engageons sur le pont et très rapidement nous nous retrouvons au-dessus de l’eau. La Columbia river est juste sous nos pieds et le vent souffle fort.

Bridge of the Gods

Bridge of the Gods

Bridge of the Gods

Bridge of the Gods

Bridge of the Gods

Bridge of the Gods

Bridge of the Gods

Les quelques véhicules que nous croisons respectent bien les consignes. Nous sentons le pont onduler à chaque voiture que nous croisons. Nous marchons jusqu’à la frontière du Washington, pile au milieu, puis nous revenons sur nos pas de l’autre côté cette fois.

Bridge of the Gods

Bridge of the Gods

Ce ne sont peut être que 200 m que nous avons fait sur ce pont. Mais ce fût 200 m que je tenais absolument à faire .

Bridge of the Gods

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *