Désert du Kalahari Namibie

Namibie #1 – Le désert du Kalahari

Notre première étape nous mène aux portes du désert du Kalahari. Ce désert de dunes rouges de 500 000km² s’étend sur la Namibie, le Botswana et l’Afrique du Sud.

Contrairement au désert du Sossusvlei (ce dernier est alimenté par le sable du Kalahari), il n’est pas constitué uniquement de sable. En effet, de nombreuses vallées constituées de pans et de végétaux contrastent avec ses dunes de sable rouge. Ce décor attire ainsi de nombreux animaux.

Mais avant de quitter Windhoek, un passage au Spar s’impose. Nous devons faire notre ravitaillement pour les nuits de camping qui nous attendent.

Nous demandons au gardien sur place de garder un œil sur la voiture. Cela dit, je doute qu’à cette heure de la journée nous risquions quoi que ce soit. Le parking est blindé de véhicules comme le nôtre et nous avons bien pris soin de ranger tous les bagages dans le coffre. Les supermarchés de la capitale sont très bien achalandés. Vous y trouverez tout le nécessaire. Le personnel est également très serviable. Viandes, légumes à griller, pain, barres de céréales, eau, bières, mais aussi charbon, marshmallow à griller et briquet ; nous voici prêts !

Le véhicule est parfaitement équipé et nous rangeons très rapidement nos courses dans le frigo et la box dédiée aux provisions. Nous pouvons mettre les bagages à l’arrière de la double cabine de notre véhicule. Ils seront ainsi protégés de la poussière, la cabine étant bien mieux isolée que le coffre.

Le tropique du Capricorne

Cette fois, c’est parti pour le road trip ! Nous allons passer la nuit au Kalahari Anib Lodge, situé au nord-est de la ville de Mariental. De Windhoek à Mariental, la route C20 est totalement bitumée et limitée à 120km/h. C’est donc un trajet assez facile.

Route C20 Namibie

Sur cette étape, nous allons croiser pour la première fois la ligne imaginaire du tropique du Capricorne, après la Ville de Rehdboth. Il est trop tard pour freiner et nous arrêter au panneau situé sur la gauche dans le sens Windhoek > Mariental. Nous faisons donc demi-tour plus loin et nous arrêtons sous le panneau situé sur la Gauche dans le sens Mariental > Windhoek.

Pour l’histoire, nous suivons Estelle et William du blog voyages Over Globe sur Instagram. En escapade en Namibie en Janvier dernier, ils ont constaté avec horreur qu’il n’y avait pas de sticker du drapeau Breton collé sur le panneau. Nous nous sommes donnés pour mission de rétablir cette aberration !

Nous avons décidé de coller ce fameux sticker sur le panneau situé sur la C20 plutôt que sur celui de la C14, piste au nord de Solitaire. Sur ce panneau, qui est plus en hauteur que celui de la C14, nous avons besoin de monter sur la voiture pour mener l’opération à bien. Et voilà, mission accomplie ! A l’occasion, faites-nous un petit coucou !

Le Kalahari Anib Lodge

Nous arrivons en début d’après-midi au Kalahari Anib lodge. Nous constatons avec bonheur que tous les emplacements de parking sont équipés de prises électriques pour brancher les frigos de voiture. Au moins, on ne puisera pas dans la batterie dédiée.

L’accueil est très bon au Lodge. Nous faisons le Check In en dégustant un jus de fruit frais. Nous en profitons pour réserver le dîner ainsi que notre tout premier Sundowner. Pour la promenade en Fat Bike que nous souhaitons faire le lendemain, on nous indique que c’est premier arrivé, premier servi. Nous verrons donc demain matin.

Après l’installation dans notre chambre, nous partons en quête de notre déjeuner. Il est assez tard, 14h passée, et c’est au bar du lodge que nous allons trouver notre bonheur. On va se régaler au calme avec 2 burritos d’oryx ; un réel délice !

Puis direction l’une des deux piscines de lodge, histoire de se relaxer après la route et digérer un peu avant de partir en Sundowner dans les dunes du Kalahari.

A la piscine, nous avons la visite d’un troupeau d’Eland (grosses Antilopes), venus se désaltérer au tout petit point d’eau. Ils ne sont pas farouches et ne semblent pas être perturbés par notre présence.

Le Sundowner dans les dunes du Kalahari

A 16h30, nous rejoignons le parking pour le Sundowner. Le principe d’un sundowner c’est de se rendre dans un lieu idéal pour admirer un beau coucher de soleil en sirotant un verre. Et des fois, quand on a de la chance, sur la route, on peut voir des animaux. Ca a été notre cas ! Nous avons vu des girafes, gnous, springboks, oryx et 2 espèces d’antilopes. Au retour, de nuit, nous verrons même quelques animaux nocturnes.

Sundowner Kalahari

Mais revenons-en au Sundowner lui-même ! C’est dans les dunes du Kalahari que nous emmène notre guide pour admirer le coucher du soleil. L’orage gronde non loin de nous. Il ajoute du cachet à ce coucher du soleil sur les dunes rouges du désert. Nous aurons même le droit à un arc en ciel. Dès notre premier jour de roadtrip, nous en prenons plein les mirettes.

Sundowner Kalahari

Sundowner Kalahari

Kalahari Namibie

C’est ici et à ce moment-là que Vincent se décide à me demander en mariage. Il ne l’avait pas prévu particulièrement pour ce jour-là, mais l’instant s’y prêtait, le timing était parfait. Heureusement qu’il se baladait avec la bague sur lui depuis plusieurs jours ! Forcément, ce premier coucher de soleil en Afrique restera inoubliable et graver comme un merveilleux souvenir dans nos mémoires. Enfin, je ne pouvais pas rêver mieux !

Demande en Mariage Kalahari

Nous finissons cette belle journée par un dîner au lodge. Il se présente sous forme de buffet (20€ hors boisson). C’est assez simple mais très bon. Nous fêterons notre engagement au « champagne » Sud-Africain et sous les chants Namibiens du personnel du lodge qui offrent aux guest un magnifique spectacle en ce Weekend pascal.

Buffet Kalahari Anib Lodge

Le Fat Bike

Le lendemain matin, nous sommes accueillis par le personnel déguisé en petit lapin. Si pour nous, le temps n’a pas de prise ; il continue tout de même de suivre son cour. Et ce jour-là, nous sommes le dimanche de Pâques. Un petit bol rempli d’œufs attend sur chaque table de la salle de restauration. Le petit déjeuner (compris dans le prix de la chambre) est à l’image du reste, simple mais généreux !

Nous filons ensuite à la réception pour réserver les Fat Bike. Ce sont des VTT électriques à très grosses roues. Malheureusement, la plupart n’ont pas été rechargés durant la nuit. Et là, franchement, ça manque grandement de sérieux. Les vélos sont très lourds et la savane n’est pas le terrain de jeu le plus simple sur lequel rouler. Nous décidons de tenter le coup. Tant pis, je redoublerai d’effort s’il le faut. C’est mon vélo qui est le moins chargé. Il va falloir économiser la batterie pour les portions de route qui le nécessitent vraiment. Ce contretemps technique nous contraint à voir moins grand sur le circuit que nous voulions faire. Il existe 3 sentiers de randonnées Ostrich, Oryx et Zebra. Nous optons pour le circuit intermédiaire Zebra (7km), un parcours plus long tel que Oryx (9 km), risquait d’être compliqué avec une batterie à plat, d’autant plus que cette portion fait passer dans un lit de rivière asséchée.

Et c’est parti ! Nous laissons rapidement le lodge derrière nous pour nous enfoncer dans la savane. C’est juste génial. Nous voyons springboks, autruches, gnous. Nous avons la sensation d’être seuls au monde ! On ne va pas se mentir, sans l’assistance électrique, c’était vraiment difficile physiquement. Les pistes sont tour à tour sableuses, rocailleuses. Mais cela n’a en rien gâché cette expérience dans la nature.

Il est à peine 10h lorsque nous quittons le Kalahari Anib Lodge. En route pour la prochaine étape !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *