Namibie

Namibie #7 – Etendeka Mountain Camp

J’annonce la couleur, cette étape à Etendeka Mountain Camp, nous l’attendions avec une impatience d’enfant ! Nous allons passer 2 nuits dans ce camp de brousse haut de gamme. Pour la petite histoire, à la base, nous voulions séjourner au Grootberg Lodge après notre étape à Madisa Camp. Mais nous n’avions de la disponibilité que pour une nuit. Or, nous avions envie, pour cette étape, de nous poser 2 nuits au même endroit. Nous avons donc décidé de troquer notre nuit au Grootberg Lodge (et sa piscine avec vu sur le plateau) pour une toute autre forme d’hébergement, sans aucun regret.

Le campement de l’Etendeka Mountain Camp

Quand on parcourt les 18 km qui séparent l’Etendeka Mountain Camp du Palmwag Lodge, on ne peut pas imaginer un tel niveau de confort dans un camp eco friendly. Le camp est totalement indépendant en eau et énergie. Il dispose de sa propre source et de grands panneaux solaires lui fournit son électricité. Comme partout en Namibie, les voyageurs sont invités à réfléchir sur leur consommation et sur le gaspillage. Pour les déchets, même chose qu’à Greenfire Desert Lodge. Ici, on bannit le plastique. Le camp nous fournit des gourdes et une fontaine à eau est à disposition dans la salle commune.

 Les tentes 

Les tentes de l’Etendeka Mountain Camp sont disposées de part et d’autres du bâtiment commun. Elles sont suffisamment espacées pour ne pas avoir conscience de ses voisins, peu nombreux de toute façon.

Etendeka Mountain Camp

Elles sont équipées simplement mais douillettement. La qualité de la literie est totalement inespérée dans un tel endroit. Nous prenons nos quartiers dans notre Twin Tent. Nos affaires ont été déposées devant la porte, enfin, la moustiquaire ! C’est exactement ce que nous recherchions. Les lits sont confortables et nous promettent de bonnes nuits de sommeil après nos 2 nuits sur le toit de la voiture. Nous avons de quoi ranger nos affaires.

Dans la tente, une ampoule servira à nous éclairer, un thermos d’eau fraiche et deux verres, une lampe torche (pour les expéditions aux wc la nuit !) et un talky-walky en cas d’urgence (?). En plus de ça, sur la petite table qui sépare nos deux lits douillets, un petit mot …

Etendeka Mountain Camp

Mais ce que j’attendais le plus c’était de voir la salle de bain. Totalement à ciel ouvert, bien sûr, c’est un seau qui fera office de douche. Dire que c’est un des logements les plus chers que nous ayons réservé et nous sommes excités à l’idée de nous doucher avec un seau ? Ca tourne pas rond chez nous ! Mais ici, le luxe ce n’est pas un jacuzzi, une salle de bain en marbre ou des cocktails à volonté. Le luxe c’est d’avoir de l’eau et de l’électricité au milieu de nulle part ! Le luxe c’est d’être 6 voyageurs sur toute la concession. Le luxe c’est de n’avoir aucune pollution lumineuse ou sonore et une vue exceptionnelle au réveil.

Etendeka Mountain Camp

Dans la tente, il n’y a pas de prise de courant. Pour recharger ses batteries (téléphone, appareil photo), c’est dans la salle commune que ça se passe. Une table avec de nombreuses prises et chargeurs y est installée. C’est la seule partie de la pièce commune qui reste allumée tard le soir. Mais attention, qui dit lumière dans le bush la nuit, dit bestioles … Au plafond, près de l’ampoule, c’est un peu l’arche de Noé des insectes en tout genre.

Mais surtout, la vue, l’environnement …

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

La salle commune

C’est dans la salle commune que sont servis les repas, à heure fixe. C’est une constante dans les petits hébergements. Ca facilite la gestion et ça permet de créer du lien. Ici encore plus. Les responsables de l’Etendeka Mountain Camp et les guides prennent leur repas avec les voyageurs. Et c’est vraiment génial. On sort de la relation client. Ce fonctionnement permet d’échanger non seulement avec les autres voyageurs mais aussi avec les hôtes dans un vrai moment de convivialité.

Le premier soir, le camp était complet. Nous avons donc fait notre premier dîner avec une très grande tablée. Mais dès le lendemain, nous sommes restés avec les deux autres couples qui ont fait le transfert avec nous.

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Les repas sont simples, mais bons à l’Etendeka Mountain Camp. Les entrée, plat et dessert sont dressés sur un comptoir derrière la table. Après un descriptif du menu en anglais et langue clic (presque religieusement, façon bénédicité), Bonnifacio (aka Bonnie) nous invite à nous servir « Ladies first » ; pour le dessert, Gentlemen first !

A la fin du repas, Do (Dennis de son vrai nom), responsable du camp et guide, nous propose un petit digestif : Brandy, Amarula, wisky …. à déguster autour du feu sous le ciel étoilé. Il est temps de tamiser au maximum les lumières de la salle commune pour économiser l’énergie.

Etendeka Mountain Camp

Do, passionné d’astronomie, nous fera admirer les étoiles avec son télescope électronique. Pendant plus d’une heure, il nous fera admirer les constellations et les planètes avec moult explications.

Le bar est installé à côté du petit salon équipé de fauteuils et canapés. Pendant les heures creuses et lorsqu’il n’y a personne, il est possible de se servir soi-même en boisson. Bien sûr, tout est compris dans le prix de la chambre.

C’est également dans la salle commune que vous pourrez profiter du Wifi.

La piscine

C’est peut-être le luxe ultime d’Etendeka Moutain Camp.  De taille très raisonnable, cette piscine est une véritable oasis. Ne comptez pas y nager, elle n’a vocation qu’à rafraichir et détendre. Transats à l’ombre et draps de bain moelleux sont à disposition pour notre plus grand confort et le bar se trouve juste derrière !

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Activités à Etendeka Mountain Camp

Toutes les activités proposées par le camp sont inclus dans le prix de la réservation. Deux guides se partagent les groupes à tour de rôle : Do et Bonnie. C’est Bonnie qui sera notre guide pour nos activités.

Guided Morning Nature Walk

Le matin, juste après le petit déjeuner aux alentours de 8h, nous sommes partis avec Bonnie pour une marche sur la concession. Nous avons partagé cette petite randonnée avec Rebecca et John, un couple d’Anglais ayant effectué le transfert depuis le Palmwag Lodge avec nous la veille. L’autre couple, deux personnes plus âgées, n’ont pas souhaité nous accompagner pour raison de santé. Nous les retrouverons pour le petit déjeuner. Bonnie nous demande de laisser nos gros appareils photo pour cette randonnée. Il nous conseille de les garder pour le scenic drive du soir. Toutes mes photos sont donc faite au téléphone.

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Durant notre marche sur la concession de l’Etendeka Mountain Camp, Bonnie nous a expliqué tout le fonctionnement logistique du campement, le choix de son emplacement, la vie au camp (roulement de 3 semaines de travail, puis repos) mais nous avons également discuté avec lui de beaucoup d’autres sujets, de la politique au véganisme.

Il nous a également régalé de ses histoires sur les croyances  ancestrales, les traditions et coutumes Namibiennes. Notamment avec ce jeu qui consiste à envoyer le plus loin possible une crotte d’Oryx, le tout, avec la bouche. Bon appétit bien sûr !

Etendeka Mountain Camp

En sa compagnie, nous avons été sur les traces des fourmis creusant de larges sillons dans le bush, des girafes, oryxs et autres Springbok. Nous sommes devenus experts en déjections animales.

La marche nous a amené dans les auteurs de la concession, nous offrant une vue formidable.

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

C’est sous une chaleur écrasante que nous rejoignons le campement. Bonnie nous offre un rafraîchissement bienvenu. Nous avons le temps de nous  reposer un peu avant de passer à table pour le déjeuner. Après ce nous être restaurés, Bonnie nous informe que c’est l’heure de la sieste ! Il nous invite à nous relaxer dans nos tente ou bien à la piscine et nous donne rendez-vous à 16h pour le départ du sundowner.

Afternoon Scenic & Game Drive

Comme convenu, nous retrouvons Bonnie à 16h dans la salle commune pour le départ. Cette fois-ci, tout le monde est de la partie ! Nous sommes prêts, tous les 6.

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

En plus, nous allons prendre avec nous, un jeune homme qui part s’installer pour les 3 prochaines semaines dans un camp dont les occupants ont pour but de surveiller et protéger la population de rhinocéros d’Etendeka Mountain. Nous ferons donc un crochet pour le déposer. Ces hommes vivent en totale autonomie dans la nature pendant plusieurs semaines. Et nous constatons rapidement que son oeil est aguerri à l’observation. Rien ne lui échappe. Cool, ça nous fait un guide de plus à la recherche des animaux !

Etendeka Mountain Camp
Campement de surveillance des rhino dans à Etendeka Mountain

Bon, comme prévu, ils ne se bousculent pas sur la réserve d’Etendeka Mountain Camp. Le manque d’eau les a fait fuir vers Etosha. Mais, nous verront tout de même 4 girafes et une belle bête à corne Kudu.

Etendeka Mountain Camp

Mais Bonnie rend tout de même ce scenic drive très intéressant et vivant grâce à ses nombreuses explications sur la faune et la flore.  Nous savons désormais qu’il ne faut pas se frotter de trop près à l’herbe du bush qui est toxique !

Etendeka Mountain Camp

Pourquoi certains arbres ont-ils cette forme très particulière ? Ils sont naturellement taillés par les girafes.

Etendeka Mountain Camp

Nous apprenons à reconnaître les mâles des femelles chez les zèbres et les girafes. Bon, pour les girafes, je le savais déjà !

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Lorsque le soleil se couche, Bonnie arrête le véhicule et installe son bar de brousse ! Il nous prépare des Gin Tonic. Surréaliste ! Voyez, il est là le luxe : savourer un Gin Tonic devant un coucher de soleil dans la brousse. Avec le rire communicatif de notre guide en bonus.

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Etendeka Mountain Camp

Nous rentrons au camp, dans le noir, phares allumés.

Nous venons de passer une très belle journée. Un dernier dîner au camp avant d’observer les étoiles en compagnie de Do et nous nous glissons dans nos lits confortables pour une nuit de sommeil bien mérité.

Bye Bye Etendeka Mountain Camp

Le lendemain, avant notre transfert retour, Do nous donne des conseils pour Etosha : toujours suivre un véhicule de guide qui fonce vers sa destination. Les guides discutent entres eux par radio. Un véhicule qui file vers un lieu sans que le guide ne prenne le temps d’observer autour de lui est signe qu’il sait qu’un animal du Big Five se trouve à un point donné (fait que nous pourrons observer par nous même plus tard, mais chut ! j’arrête ici le teaser). Et surtout, il insiste sur le fait que ce ne sont pas seulement des animaux que nous verrons à Etosha, mais que nous assisterons à des scènes de vie animalière. Il semble tellement passionné que nous avons hâte d’y être.

Sur une carte, il nous donne aussi le meilleur itinéraire pour cette année. Et oui, ça change d’année en année. Certaines pistes sont terriblement mauvaises et cela change d’une année sur l’autre en fonction notamment de la météo.

Je profite du moment où nos affaires sont chargées dans la remorque pour montrer à Bonnie sur Google, la jolie ville Corse dont il porte le nom. Nous n’avons passé que 2 nuits à Etendeka et pourtant, nous avons l’impression de quitter des amis.  Nous tombons dans les bras l’un de l’autre au moment de se dire une dernière fois au revoir.

Nous embarquons dans le véhicule avec Rebecca et John, ainsi que des randonneurs du Palmwag Lodge ayant fait l’aller à pieds au petit matin. Ces derniers nous font d’ailleurs prendre un peu de retard sur le planning. Ils traînent pour rejoindre le véhicule, profitant de la salle commune du camp. Nous embarquons également avec nous une employée du camp qui rentre chez elle après ses 3 semaines de travail pour un repos bien mérité !

Le couple de personnes âgées qui est arrivé avec nous a la chance de rester une nuit supplémentaire et surtout d’être seul pour le prochain jour et la prochaine nuit dans le camp.

De retour au Palmwag Lodge, nous constatons que la batterie de notre frigo fonctionne toujours et que tous les aliments sont encore frais. Ne pouvant pas passer la barrière sanitaire avec les produits d’origine animale, je les donne au personnel du Lodge.

Nous disons au revoir à Rebecca et John qui eux aussi, s’en vont sur Etosha. Et on the road again !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *