Loews Portofino Bay Hotel Floride

Que calor ! #4 – Loews Portofino Bay Hotel

Ce cinquième jour de notre Florida trip, nous quittons Miami pour Orlando ! Après un indispensable passage dans les Outlets, direction le Loews Portofino Bay Hotel à Universal Studio Orlando.

C’est au moins 3h30 de route qui nous attendent entre North Bay Village et Orlando. Je dis « au moins » parce que dans les faits, ça sera même un peu plus.

Itinéraire Orlando

Nous avons rdv en milieu de journée avec Rachel, mon amie d’enfance, qui vit à Orlando. Elle doit nous rejoindre à l’outlet où nous avons prévu de shopper cet après-midi.

Nous quittons notre hôtel aux alentours de 8h. Nous prenons le chemin le plus court pour nous rendre à Orlando : I95 puis la fameuse Florida’s Turnpike « the less stressway ». Stressante ou pas une chose est sûre, c’est qu’elle est chère ! C’est surement pour ça qu’elle est moins fréquentée et donc moins stressante en terme de trafic ! Il y a de nombreux péages sur cette route. L’avantage, c’est que les voitures de locations sont toutes équipées du Sun Pass. Nous n’avons pas à nous soucier du règlement des péages. Nous avons reçu la facture Avis 10 jours après notre retour en France : $91 pour tout notre séjour Floridien, Sun Pass (29$) inclus.

Ce que nous avons apprécié sur la Florida’s Turnpike, ce sont les « plazas », les aires d’autoroute, situées au milieu de l’autoroute ce qui les rend accessibles dans les deux sens. Ces plazas sont un gain de temps considérable. En effet, sur les autres routes telles que l’I95, il est nécessaire de sortir pour accéder à une station essence, un restaurant et des toilettes. Un détour dont on se passe volontiers, surtout quand aucune étape n’est prévue durant 3h30 de route.

Rapidement après avoir quitté l’I95  et être entrés sur la Turnpike, nous faisons un premier arrêt pour prendre notre petit déjeuner. La plaza accueille un Dunkin’ Donuts.  Ça tombe bien, nous n’avions pas encore mangé de donuts depuis notre arrivée ! La Saint Valentin étant proche, je succombe au donut et au latte créés pour l’occasion. Tout est rose !

Dunkin Donuts

La route entre Miami et Orlando est monotone … comme toutes les routes de Floride à l’exception de l’Overseas Highway qui relie les Keys. Alors pour s’occuper, je passe mon temps à signaler la police, les véhicules sur le bas côté (et il y en a beaucoup !) sur Waze. Et je sais que je ne suis pas la seule à passer le temps ainsi. Pas vrai, Indiana ?

Florida Turnpike

Nous avons vu de nombreux vautours à Miami. Oui oui, l’oiseau. Même en plein downtown. La route ne fait pas exception. Mais là, le nombre de spécimens est impressionnant ! On imagine que derrière les buttes qui entourent la route, il doit y avoir une décharge. Cette dernière doit les attirer.

Florida Turnpike

Nous faisons un dernier arrêt pour faire le plein avant d’arriver à Orlando. Le faible coût de l’essence compense largement les frais des péages. C’est un des points positifs de la Floride. J’en profite pour informer Rachel de notre heure prévue d’arrivée.

Orlando International Premium Outlets

Nous arrivons enfin à destination ! Nous nous garons sur le premier parking rencontré. Rachel nous dit de manger sans elle, qu’elle arrivera dans la foulée. Les outlets d’Orlando sont gigantesques. Nous mettons un temps fou à trouver la food court ! Mais on y arrive quand même ! J’adore ce principe de rassembler tous les fast foods au même endroit. Comme ça, si on a des envie différentes, on peut les combler tout en mangeant quand même ensemble. Enfin, pour cette fois-ci, nous craquons tous les deux pour Five Guys. Notre premier Burger du séjour ! La fille qui prend notre commande me fait un véritable sketch, limite du rentre-dedans ! Elle adore the way I look ! Et vas y que je te complimente sur la robe, sur mon allure à base de regard complice avec Vincent. Bon elle en fait des tonnes, mais c’était drôle. En plus, elle est cool, elle ne nous pousse pas du tout à la consommation, nous recommande de ne prendre qu’une seule frite pour deux etc.

Bon, on finit par avoir nos burgers. On mange rapidement avant de filer vers les boutiques qui n’attendent que nous !

Orlando International Premium Outlets

J’ai plusieurs missions à accomplir pour la famille et j’entends les mener à bien. Par chance, dès le 1er magasin (Nike Factory), je tombe sur la paire de TN, que mon grand voulait, à un prix convenable. Je suis hyper contente, mission completed ! Entre temps, Rachel m’informe qu’elle est dans le coin. Je lui dis que notre prochaine target est Coach. Impossible d’aller dans un outlet sans aller chez Coach. Quand on passe les portes de la boutique, une voix nous interpelle en français. Rachel est déjà là ! On attire un peu l’attention avec nos retrouvailles ! Faut dire un truc sur Rachel, c’est qu’elle a un don pour le shopping. Elle a le karma, le karma shopping. Si elle voulait, elle pourrait se reconvertir en personal shoppeuse. Elle aurait un succès fou. Avec elle, les affaires vont être rondement menées. Déjà, elle nous fait récupérer à l’accueil des Outlets le petit fascicule offrant des réductions supplémentaires dans les boutiques.

Puis nous retournons à Coach où nous avons fait mettre nos trouvailles du jour. Moi je recherchais un sac de taille moyenne, utilisable pour aller bosser et pour les city trip. Vincent m’encourage même à en prendre un second. Quel homme ! Lui, il se trouve une sacoche  pour son ordinateur, très chic.

Ensuite, elle nous traîne jusqu’à la boutique Karl Lagerfeld. C’est sa boutique fétiche. Les vendeuses la connaissent ! Je cherche une robe pour le mariage du frère de Vincent. Les vendeuses sont au petits soins. C’est parti pour les essayages. Je trouve la merveille. Quand je sors de la cabine, une vendeuse me dit que ça fait très sirène. Ok, je prends LOL ! En vrai je craque pour 2 robes, 2 styles différents. Et je vais même craquer pour un sac tête de chat. Mais du coup, je promets de rapporter le second petit sac chez Coach. Je deviens raisonnable ! Vince ne sera pas en reste puisqu’il se prend également un  coupe vent griffé Karl. C’est sportswear, mais c’est chic !

Nous finissons avec Gap pour les enfants et Levi’s et Lacoste pour Vince. Ici, on trouve encore les jeans « athletic » qu’il aime tant. En France, ils ne se font plus. Puis 110$ pour 3 jeans ….

Franchement, hyper bonne séance de shopping. Pas trop longue, efficace et nous avons vraiment, vraiment fait des affaires.

Orlando International Premium Outlets

Nous disons au revoir à Rachel que nous reverrons le surlendemain. A 16h, nous nous mettons donc en route pour le Loews Portofino Bay Hotel, notre hôtel à Olrando, qui ne se trouve pas très loin des outlets.

Loews Portofino Bay Hotel

Tout d’abord pourquoi ? Pourquoi avons choisi le Loews Portofino Bay Hotel ? Dans un premier temps, j’avais réservé dans un Econolodge à 10 min de voiture d’Universal. Puis, en regardant les resorts autour du parc, j’ai vu le Loews Portofino Bay Hotel ! Bon, coup de cœur pour la déco, proche du parc. Et pour couronner le tout, en séjournant dans cet hôtel, on bénéficie automatiquement du Skip the line dans les parcs. Il faut savoir que cette option coûte environ 100$/j/personne. Craignant d’avoir beaucoup de monde dans les parcs, nous avions prévu d’y faire appel. Donc, on fait les calculs et pour finir, dormir au Loews Portofino Bay Hotel plutôt qu’à l’Econolodge, ne nous coûte pas non plus beaucoup plus cher. Enfin, on n’était pas obligé de prendre une chambre avec vue sur la baie. Mais on l’a fait quand même ! Après, on se dit qu’on ne fera le Loews Portofino Bay Hotel qu’une seule fois dans notre vie. Donc …

C’est Spielberg himself qui a suggéré le thème de cet hôtel après un voyage à Portifino en Italie !

Itinéraire Loews

En 10 min nous arrivons à l’hôtel. Et une chose est certaine, les photos n’étaient pas trompeuses. Depuis la voiture, le Loews Portofino Bay Hotel, nous donne la sensation d’arriver en Italie ! Nous choisissons de nous passer du service de valet de l’hôtel, beaucoup trop cher. Le self parking est déjà à 28$/jour. Nous nous garons donc au self parking qui se trouve en sous-sol. Nous trouvons une place non loin de l’ascenseur. Avec le shopping du jour, il faut avouer que nous sommes très chargés. Le Loews Portofino Bay Hotel est tellement vaste que nous prenons le maximum de bagages et sacs avec nous parce que l’idée de faire des aller/retour ne nous enchantent pas du tout. Chargés comme des mules, nous arrivons à la réception pour le check-in.

Après la procédure d’usage, on nous remet nos clés de chambre qui nous servirons aussi dans le parc pour prendre la file express aux attractions. Je suis super contente, j’ai Harry Potter !

Clés Loews Portofina Bay Hotel

A l’aide d’un plan, on nous indique où se trouve notre chambre. Alors là, mon cerveau a déconnecté. Ce doit être la fatigue, je suis plutôt bonne pour me repérer d’habitude, mais là … Le Loews Portofino Bay Hotel est super grand, vraiment. Nous sortons du bâtiment principal et arrivons dans la reconstitution du petit port de Portofino. On est bluffés ! Mais pas le temps de s’émerveiller trop longtemps. On aimerait bien se débarrasser de nos valises. Du coup, je laisse faire Vince. Il trouve rapidement l’entrée du bâtiment où se trouve notre chambre. Elle se trouve sur la droite lorsqu’on est sur le port face à la baie. Et la bonne surprise, c’est que l’entrée se trouve à deux pas de l’embarcadère de la navette fluviale. Ah oui ! Je ne l’ai pas dit mais ici, on ne prendra pas un bus navette, mais un bateau, pour nous rendre aux parcs. Encore un bon point pour le Loews Portofino Bay Hotel !

Loews Portofina Bay Hotel

Loews Portofina Bay Hotel

Loews Portofina Bay Hotel

Loews Portofina Bay Hotel

 

Notre chambre se trouve au 3ème étage, tout au bout du couloir. Donc très peu de passage devant notre chambre, pour ne pas dire « pas du tout ». On sera vraiment au calme ! La chambre est spacieuse, le lit immense, élégamment décorée. J’aime beaucoup. La salle de bain dispose de doubles vasques et d’une douche où on pourrait tenir à 4. Ça change du Best Western de Miami.

Loews Portofina Bay Hotel

Loews Portofina Bay Hotel

Loews Portofina Bay Hotel

On ne s’attarde pas trop. Nous devons aller acheter nos billets pour le parc et voulons profiter des décors avant que la nuit ne tombe. Nous mettons un certain temps à trouver le guichet réservé à la vente de prestation. Le Loews Portofino Bay Hotel est un labyrinthe ! L’employée qui nous vend les billets pour le parc est adorable. Elle nous conseille de photographier nos cartes de chambre ainsi que les billets eux mêmes. C’est vrai qu’ils vont être beaucoup manipuler pendant ces deux jours. Cette précaution n’est pas inutile.

Loews Portofina Bay Hotel

Loews Portofina Bay Hotel

Loews Portofina Bay Hotel

Loews Portofino Bay Hotel

Loews Portofina Bay Hotel

Loews Portofina Bay Hotel

Universal CityWalk Orlando

Ensuite, nous décidons de nous rendre au Universal CityWalk Orlando. Pour ceux qui connaissent Disney Village, c’est le même principe mais en +++ Nous nous rendons à l’embarcadère, passons la sécurité et attendons quelques minutes avant de pouvoir embarquer. Nous n’avons jamais attendu très longtemps. Le trajet est très rapide. Quand nous approchons du CityWalk, nos yeux sont attirés par toutes ces lumières. Et puis à un moment, on aperçoit le célèbre emblème d’Universal Studio. J’avoue que l’excitation est à son comble. Je nous félicite d’avoir fait le choix de cet hôtel ! Ça clignote de partout, la musique est à fond, on ne sait plus où donner de la tête. La nuit, le CityWalk semble plus vivant grâce à tous ces néons lumineux. Y a vraiment de l’ambiance. En plus, il y a foule. Nous arrivons au CityWalk au moment où les visiteurs quittent les parcs.

Navette fluviale Loews Portofina Bay Hotel

Navette fluviale Loews Portofina Bay Hotel

Navette fluviale Loews Portofina Bay Hotel

Le soleil s’est couché et il nous offre un ciel rose comme j’en ai rarement vu. Au loin, nous voyons se découper l’ombre de certaines attractions comme le roller-coaster Hulk. J’ai tellement hâte d’être au lendemain !

CityWalk Orlando

CityWalk Orlando

CityWalk Orlando

CityWalk Orlando

CityWalk Orlando

CityWalk Orlando

CityWalk Orlando

La déconvenue de cette soirée, c’est que de nombreux événements privés sont organisés, rendant inaccessibles certains établissements. Par exemple, seule la terrasse de MargaritaVille est accessible au public. Nous décidons de quitter ce côté là du CityWalk pour nous rendre de l’autre côté du « fleuve » et allez voir ce qui se passe du côté du Hard Rock Café. Nous passons sur le pont qui passe près du signe Universal.

CityWalk Orlando

CityWalk Orlando

Hard Rock Cafe Universal Orlando

On va pas se mentir, j’avais de sérieux à priori sur les Hard Rock Cafe. Mais, par flemme et facilité, nous avons décidé d’essayer.

Hard Rock Cafe Orlando

Au comptoir d’accueil, on nous demande si nous voulons manger au bar ou à table. Comme nous voulons manger à table, l’hôtesse nous dit qu’il y a environ 30 min d’attente en nous remettant un bip. Nous nous installons au bar où nous trouvons par chance 2 places côte à côte pour attendre. Nous commandons deux bières et rapidement je m’aperçois que mes à priori étaient injustement fondés. L’ambiance est super sympa, la musique est bonne et nous nous amusons à reconnaître les artistes en poster dans tout le restaurant. Si pour certains c’est bien facile, pour d’autres c’est beaucoup plus compliqué. Nous discutons musique avec un barman très sympa.

Hard Rock Cafe Orlando

Hard Rock Cafe Orlando

Hard Rock Cafe Orlando

Hard Rock Cafe Orlando

Hard Rock Cafe Orlando

Les 30 min passent très vite et notre biper se met à frétiller. Vince retourne voir l’hôtesse le temps que je paie nos conso. Quand nous sommes prêts, nous passons par le photo call, et bien sur, nous faisons les imbéciles. Puis nous sommes installés à notre table. Nous apprécions d’être dans une des salles annexes. Les tables autour du bar sont très bruyantes.

Il faut savoir que le Hard Rock Cafe d’Universal Orlando est le plus grand Hard Rock Cafe du monde. Ce soir il est loin d’être plein. Les salles à l’étage sont vides. Cela nous permettra de nous balader après notre dîner.

Nous n’avions pas mangé de burger avant d’arriver à Orlando mais aujourd’hui, nous nous rattrapons ! Encore hamburger ce soir ! Mais bon, au Hard Rock Cafe, si on ne teste pas leur « classique » …

Hard Rock Cafe Orlando

Hard Rock Cafe Orlando

Hard Rock Cafe Orlando

Puis j’ai aussi envie d’un dessert. Je n’ai plus très faim mais je propose à Vince de partager un cheesecake. Vince rechigne « ah nan j’ai plus faim ». J’insiste lourdement, il me dit ok mais dans ce cas, on prend le Brownie. Adjugé ! Alors je ne m’attendais pas à avoir un dessert aussi gros. Et Vince, finalement tape bien dedans. Ca me fait rire et je lui rappelle son « ha nan, j’ai plus faim ». Finalement, c’est moi qui cale et Vincent finit avec la coupe devant lui tout seul. Ce qui aura bien amusé notre serveur.

Hard Rock Cafe Orlando

Un type passe nous voir avec un package complet de photos. On se croirait à l’école. J’ai pas besoin d’exemplaires à distribuer à ma famille ! Je lui dis de nous laisser juste un exemplaire. Elle sera mise sur l’addition.

Nous repartons du Hard Rock Cafe très satisfaits. Les burgers étaient bons et l’ambiance était au rendez-vous.

Le CityWalk est désert à présent. Les familles sont retournées dans les hôtels et les enfants sont surement déjà au lit.

CityWalk Orlando

CityWalk Orlando

CityWalk Orlando

Nous repartons tranquillement vers l’embarcadère pour prendre la navette qui nous ramènera au Loews Portofino Bay Hotel. Ce soir, nous partageons le bateau avec un groupe d’américains bien agités ! Ça parle encore plus fort de d’habitude !

La balade nocturne sur le canal artificiel est quand même hyper sympa. Nous nous sommes assis à l’avant du bateau pour profiter de la vue. L’arrivée sur le port factice du Loews Portifino Bay Hotel, éclairé par toutes les lumières, est assez féerique.

Navette fluviale

Navette fluviale

Nous rejoignons notre chambre en traversant un couloir dont la température se rapproche de celle d’un congélateur. Mais quelle bonheur de se retrouver au calme dans une chambre douillette après cette journée tumultueuse !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *